Introduction & Overview

l’as du noir et blanc/ the champ of black and white photography
the poet and novelist Blaise Cendrars

an extraordinary poetry and quality/une qualité et une poésie extraordinaire
Marta Gili – Jeu de Paume Museum Director/Directrice du Musée du Jeu de Paume, Paris

parmi les maitres de la pellicule/among the masters of film
Georges Boudaille

… ces images que l’on appelle des photographies mais qui sont bien plus que cela… Pourquoi faire une photo si banale en apparence dans son sujet d’une tenture mortuaire au seuil d’une maison pauvre? Eh bien! ce que nos deux yeux aperçoivent assez fréquemment, le troisième œil de Marton l’a vu plus profondément et semble-t-il plus singulièrement, puisqu’à la contemplation de cette image, nous sommes tentés de vouloir connaitre ce que cette tenture et cette façade cachent de tragique et d’humain.
…these images we call photographs but that are so much more… Why take a picture in appearance as banal a subject as a mourning covering by the entrance of a low-income housing? Well! Because what our two eyes perceive quite frequently, Marton’s third eye has seen it more profoundly and so it seems more singularly, since after contemplating this image we are tempted to know what this covering and the facade conceal in tragedy and humanity.
Albert Marenčin

l’étoffe d’un virtuose du reportage et de la caméra/cut out to be a virtuoso of reporting and the camera
Daniel Masclet (Groupe des XV)


A photographer and an artist with an extensive graphic, painting, and sculpture œuvre, Ervin Marton specialized both in street photography – he admired Atget – and in portraits, capturing much of post-war French cultural life.

Some of the luminaries he photographed include Picasso, Cocteau, Chagall, Camus, as well as Chaplin and Louis Armstrong, along with Gaston Bachelard, Paul Léautaud, Blaise Cendrars, Jacques Prévert, Yves Montand, Juliette Gréco, Foujita and many others.

He was born in Budapest, Hungary, moved to France in 1937 and when the war broke out, as part of the FTP-MOI, joined the French Resistance.

He was friends with other Hungarian emigré photographers such as Brassai, Kertész, Lucien Hervé, Emeric Fehér and Marta Redner.

His work is in the collections of Bibliothèque Nationale in Paris, the National Gallery in Budapest and the Wells Fargo in St. Louis. The Ervin Marton Estate is shown through the Cohen Gallery in Los Angeles.


 

 



EN FRANÇAIS

Artiste et photographe, Ervin Marton arrive de Hongrie en France en 1937. Pendant la guerre, il participe au combat des FTP-MOI et reçoit la Médaille de la Libération.

Inspiré par Atget, ses travaux  s’inscrivent dans la tradition de la photographie humaniste. Il s’est fait aussi remarqué pour ses nombreux portraits des grandes personnalités de la culture parisienne des années 50 et 60 [Picasso, Cocteau, Chagall, Camus, Chaplin, Louis Armstrong, et beaucoup d’autres comme Gaston Bachelard, Paul Léautaud, Blaise Cendrars, Jacques Prévert, Yves Montand, Juliette Gréco, Foujita, Albert Schweitzer].

Ses œuvres sont dans les collections de la Bibliothèque Nationale à Paris et du Musée de la Galerie Nationale à Budapest.

Il était l’ami d’autres photographes d’origine hongroise comme André Kertész, Brassai, Lucien Hervé, Emeric Fehér et Marta Redner.

Pour plus de renseignements, consultez la page Wikipedia en anglais qui sera traduite en français prochainement.


1 Comment

  1. Cahen

    Belle découverte d’un grand photographe , pas assez vu et à découvrir évidemment! Historique, passionné des gens qu’il rencontre, il nous donne une immense immersion dans l’époque traversée et rendue si vivante par ses travaux photographiques. Merci à Pier marton de nous pêrmettre cette découverte

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate »